Abreuvez-vous aux Quatre Sources

Abreuvez-vous aux Quatre Sources

SpringJe sais ce que c’est de penser qu’on est sans ressources : quand tout semble bloqué, quand l’argent refuse de rentrer ou que le panier est tellement percé qu’il sort plus vite qu’il ne rentre; ou bien quand nous croyons que nous sommes seuls au monde, obligés de tout faire pour s’en sortir; quand nous avons à élever nos enfants dans un contexte tellement loin de ce que la Nature a voulu pour l’espèce humaine, quand la solitude se transforme en « seulitude »¹;  quand le registre de « celui qui donne » nous est familier mais le registre de « celui qui reçoit » est atrophié…

Tout se situe bien évidemment dans l’histoire de chacun, dans sa construction et bien évidemment dans l’attachement (à lire mes articles « Votre connexion a été interrompue » ou bien « La connexion que nous recherchons tous« ). Si j’en parle ici, c’est que je sais à travers mes stages et mes rencontres que je ne suis pas la seule.

Je me sens enfin prête à transmettre quelque chose qui est en gestation depuis plus d’un an, une idée que je nomme les Quatre Sources. Si je te disais que tu n’es pas sans ressources, qu’à tout moment tu pourrais accéder à des sources d’énergie, de vitalité et de joie qui ne demandent qu’à jaillir en toi ? Que ces sources changent et fluctuent en fonction des saisons, de la Lune et de tes propres rythmes ou de ton cycle ? Et si je te disais qu’en te connectant à ces sources et en t’accordant à leurs rythmes variables, que tu te relierais à une force encore plus grande que toi? Tu serais partant·e?

Dans ces stages – il y aura plusieurs par an, à différentes saisons – je puise dans tous les apprentissages du cycle féminin; dans mon amour du rituel comme façon d’ancrer nos intentions dans le réel; et dans mon amour de la Nature, notre vraie Mère à nous tous. Depuis mon plus jeune âge, la connexion avec la Nature m’a permis de survivre dans un milieu hostile. Plus tard, vivant aux États-Unis et ayant des premiers amis d’origine Cherokee, j’ai pu donner un nom à ces croyances qui étaient instinctives pour moi : j’étais païenne. Or à mon arrivée en France, j’ai compris que ce mot-là n’avait pas trop la côte et que même il faisait peur. Bien heureusement, les temps ont changé, à constater par le déluge de souhaits de Joyeux Ostara et compagnie qui déferlent sur ma page facebook chaque année. Saviez-vous que « païen » a les mêmes racines étymologiques que « paysan »? Que ça ne signifie pas être « inculte », mais d’être motivé d’abord par la relation avec la terre? Libre à chacun d’être païen et bouddhiste, ou païen et catholique – la révérence pour la Terre Mère est le socle, la base. Sans la terre, nous sommes qui au final? Pour revenir à nous-mêmes, pour découvrir ses Sources qui coulent en nous, nous allons glisser la main dans celle de la Mère Terre pour nous accompagner.

Les stages sont ouverts à tous, femmes, hommes, adolescent·e·s, et si parfois je fais allusion au cycle féminin (parce que je suis moi, quoi), je compte sur ceux de la confession masculine de pouvoir s’ouvrir à la sagesse que peut nous conférer cet étrange visiteur mens(tr)uel.

Pour découvrir la puissance de ces Quatre Sources, sur le cours d’une journée, je vous amènerai en aventure :

  • une aventure qui commencera par les intentions, par la méditation ou le rêve éveillé, et une découverte du souffle;
  • une aventure qui s’ancrera dans le corps, en mouvement, dehors, dans la Nature abondante qui entoure ma maison;
  • par le partage de goûts de saison dans un repas partagé;
  • dans l’après-midi, nous nous plongerons dans la créativité, dans le Land Art, la création éphémère à partir d’éléments naturels;
  • et tout en douceur, nous regarderons ce que peut nous raconter la sexualité à cette saison-là. Je précise qu’il n’y aura pas de pratique associée à cette dimension, mais une ouverture de portes d’exploration pour chacun. Quelques heures ne suffisent pas à établir un cadre nécessaire pour faire plus.  (Pour ceux qui questionnent la présence d’adolescents pour cet aspect du stage, je ne vois pas d’inconvénient à évoquer le fati que a) le plaisir sexuel existe et b) qu’elle peut être une source d’énergie pour nous.)
  • et nous terminerons avec un rituel, une façon concrète de rassembler tous les fils de la journée.

Comme toujours ici, tu as la possibilité de passer la nuit après le stage et profiter pour faire une grande balade le lendemain dans cet écrin de Nature magnifique. Ce premier stage, une célébration des énergies de début d’été, aura lieu le dimanche 4 juin de 9h30 à 18h. Si tu réserves ta place avant le 22 mai, le tarif est de 60€, après ce sera 70€. Si vous venez à deux – couple, amis, parent-enfant – le tarif est de 120€ pour la journée. Chacun·e est invité·e à amener un plat végétarien de saison à partager à midi. Des consignes plus détaillées seront fournies 15 jours avant le stage.

Pour réserver ta place, merci d’envoyer un chèque d’arrhes de 40€ à l’ordre de Jacqueline Riquez à La Maison 1740, Chomaise, 07290 Préaux.

Pour plus d’informations, contacte-moi au 0978 23 47 72 ou bien 06 19 07 27 25 ou par mail à contact.entente@gmail.com

 

¹ à lire, Sortir de la seulitude de Margalida Reus

Laisse une réponse

Conception et réalisation : Sur Mesure concept