Warning: ob_start(): output handler 'ob_gzhandler' conflicts with 'URL-Rewriter' in /home/ententef/www/wp-content/themes/headway/library/common/functions.php on line 99
Est-ce que les Voies Féminines pouvaient être ma voie ? | Entente féminine
Est-ce que les Voies Féminines pouvaient être ma voie ?

Est-ce que les Voies Féminines pouvaient être ma voie ?

« Pourquoi travailler sur ma féminité déjà ? Je n’ai pas le temps, un, ça coûte de l’argent, deux, et pourquoi pas faire quelque chose d’utile avec mon temps ? Du style pratiquer le Kundalini Yoga ou apprendre à confectionner des macarons ? Puis, tout un weekend que avec des nanas, je ne suis pas sûre que c’est mon truc ça… Et pourquoi me focaliser sur le cycle féminin enfin ? Après tout, j’ai 35 ans, il se peut que tout soit bouclé d’ici dix ans… J’arrive à le supporter mon cycle, ce n’est pas à ce point contraignant, enfin. Et même si j’allais travailler tout ça, pourquoi le faire avec cette anglaise qui mélange les genres dans une phrase sur deux ? En plus, tout le monde en propose quelque chose de ce genre en ce moment, on dirait. »

spiral4Je suis bien d’accord avec vous : il y a plein de bonnes raisons à ne pas vous intéresser aux Voies Féminines que je propose. Si je ne savais pas l’impact que ces enseignements font et ont fait sur ma vie et si je n’avais pas vu de nombreuses femmes dont les vies ont été transformées par ce travail, je vous laisserais tranquille avec vos réticences. Mais je connais le discours, car autrefois, c’était le mien. Nous avons envie d’avoir une autre expérience, sans changer notre façon d’aborder le monde, du changement sans changer.

Or voilà la quintessence des passages initiatiques, vous n’êtes plus pareil avant et après. Nos vies sont faites de ces passages et le cycle féminin nous offre toutes les clés pour les appréhender et les vivre pleinement. Un ancien dicton Lakota dit qu’à la ménarche (début de la menstruation à l’adolescence) une femme découvre son pouvoir ; en tant que femme elle s’entraîne avec ce pouvoir ; à la ménopause, elle devient son pouvoir. Les Voies Féminines se focalisent sur cet entraînement et même ménopausée, on peut y accéder. L’idée est de vivre à chaque saison un stage qui nous amène à découvrir ce passage, de l’expérimenter lentement et en douceur, afin que sa présence dans nos vies soit harmonisée. Il n’y a pas plus utile que travailler quelque chose si fondamental à notre nature que notre féminité ! Vous constaterez l’impact sur votre vie, mais il se fera senti par votre entourage aussi. La présence d’autres nanas, ma foi, on ne peut pas soigner sa féminité sans se confronter à d’autres femmes, mais lors des stages, vous verrez que cela se fait dans une grande douceur – le féminin a été assez violenté sans que nous rajoutions une louche. Vous découvrirez ce que c’est la sororité, ce que c’est de recevoir, d’être bercée dans la douce ambiance de la tente rouge.

Et pourquoi le cycle féminin, bon sang ? (et c’est le cas de le dire…) Car l’arrivée de votre cycle dans vos vies a marqué à la fois la fin de votre enfance et le début de votre vie de femme. Pour peu que ce passage fut mal accompagné, voire foiré – soyons honnêtes – vous voilà destinée à rejouer les mêmes expériences encore et encore, car nos cycles sont empreints de ces premiers vécus. L’objectif est d’arriver à faire plus que simplement « supporter » ou « tolérer » votre cycle : il fait une partie intégrale de votre vie, il est la trame présente le long de votre vie de femme qui peut être votre guide et votre compagne comme il peut être votre ennemi, votre Némésis. Nous dénouerons les nœuds, nous enlèverons les blocages émotionnels, afin que vous et votre cycle puissent respirer et trouver une harmonie. Le petit bonus ? Votre corps risque de suivre l’élan…

Enfin, pourquoi faire ce chemin avec moi ? Après tout, le cycle féminin, c’est bien dans l’air du temps et plein de gens travaillent avec cet outil depuis peu. Effectivement, nous sommes plus nombreuses à travailler dans ce « secteur » si particulier maintenant, et bien heureusement – il y a la place pour plusieurs ! J’ai la chance d’avoir été formée sur le cycle féminin il y a six ans par l’incroyable Alexandra Pope, qui a écrit un livre phare sur le cycle féminin il y a une quinzaine d’années et aujourd’hui est en partie responsable de l’adoption par une entreprise britannique d’un « congé menstruel » pour ses employées. Aujourd’hui, je prépare ma cinquième année d’enseigner les Voies Féminines qui ne cessent d’évoluer. Grâce aux œuvres de The Society for Menstrual Cycle Research (Société pour la Recherche sur le Cycle Menstruel) aux Etats-Unis, grâce aux nombreux ouvrages de Penelope Shuttle, Chris Knight, Judy Grahn, Lara Owen et j’en passe qui n’existent que en anglais (une langue que je maîtrise bien mieux que le français !) mon travail ne cesse d’évoluer aussi. Sans parler de l’expérience puissante d’avoir travaillé avec des centaines de femmes sous les Tentes Rouges, sur les Voies Féminines et pendant toutes les Féminaissances : ces femmes-là et leurs partages n’ont pas arrêté de façonner ma vision de la féminité. C’est aussi grâce à elles, leurs témoignages, leur authenticité que ces stages continuent de croître.

Mais c’est aussi que moi j’évolue. Je ne suis pas un gourou avec toutes les réponses, je n’ai pas une chaîne YouTube truffée de mes clips de comment mieux vivre. Qu’est-ce que j’en sais moi ? Je suis une femme normale, authentique, vulnérable, qui se débat avec ses démons et chemine vers elle-même. Si j’ose enseigner sans être un Maître Accompli, c’est que ce travail sur le cycle, m’a permis d’être connectée à moi-même, à la nature et aux autres. Ce cycle féminin m’a offert un ancrage, un sens et une structure à ma vie : je transmets telle une éclaireuse qui montre le bout du chemin qu’elle connait, persuadée que cette voie réussira à d’autres comme elle a fait pour elle.

Cette voie pourrait être la vôtre. Je vous tends ma main.

Jacqueline Riquez

 

NB Il reste que deux places pour les séances dans le sud et à Lyon (la dernière année que j’y proposerai les stages, les stages vont se recentrer sur l’Ardèche où j’habite depuis un petit mois). Rendez-vous à la page dédiée www.entente-feminine.com/stages/les-voies-feminines. Le bulletin d’inscription peut être téléchargé en cliquant sur le lien.

Laisse une réponse

Conception et réalisation : Sur Mesure concept