L’Art de Boucler

L’Art de Boucler

Vous êtes peut-être ici pour une petite dose de Féminin Sacré, or cet article va traiter d’un sujet proche à mon cœur depuis une bonne quarantaine d’années mais un sujet qui est très terre à terre. Puisque ma mission avec Entente Féminine est de transmettre ce que j’ai eu la chance d’apprendre, cet article a tout à fait sa place ici. Si tu as des cheveux raides, je t’en félicite. Pour les autres, vous vivez avec une bête sauvage et imprévisible sur la tête ou sur celles de vos enfants et j’espère pouvoir partager le fruit de mes expériences. En commençant par…

Trois choses à éviter pour que vos boucles s’épanouissent

  1. le sèche-cheveux
  2. des brosses et des peignes
  3. le shampooing

Là, je soupçonne qu’il y en a qui sont en état de choc… ça fait au moins 12 ans que je n’ai pas utilisé ces trois et mes cheveux se portent très bien. Pourtant, devant des mines dubitatives de certains, je me sens obligée de dire, « sentez-les si vous voulez… » Étonnant, le nombre de personnes qui le font quand-même, mais personne n’a tiqué parce que mes cheveux sont propres.

Les cheveux bouclés sont typiquement plus secs que des cheveux raides, donc quasiment tous les gestes qui leur sont destinés doivent calmer cette tendance. Le sèche-cheveux a tendance à les griller – si vous ne pouvez pas vous en passer, trouvez-en avec de l’air froid ou un diffuseur.

Mes boucles aujourd’hui

Lorsque vous voyez des boucles, des « anglaises » comme dans la photo de cette anglaise, vous voyez un groupe de cheveux essentiellement anarchistes qui ont décidé, momentanément, de se suivre. Livrés à eux-mêmes ils ne seront pas si dociles, et si on les sépare avec une brosse ou un peigne, ils oublieront toute idée de solidarité et se feront la guerre, en créant des nœuds entre eux. Faites l’expérience : peignez jusqu’à ce que vous arriviez à passer le peigne. Puis passez-le à nouveau… oui, il ne passe plus! Parce qu’ils viennent de faire un nouveau nœud. Et plus vous stressez les cheveux en peignant, plus ils feront des nœuds. Vous vous souvenez des fils téléphoniques torsadés? Les choses torsadées aiment bien s’emmêler. Vous continuez parce qu’on vous a inculqué l’idée que les jolis cheveux doivent être sans nœud, c’est à dire brossés ou peignés : au bout d’un moment, peut-être que vous arrivez à les dompter suffisamment pour que le peigne passe, mais je peux garantir que vous ne voyez plus des boucles comme dans la photo! Mais il y a un secret, une technique pour avoir des cheveux bouclés sans nœuds et sans peigne ou brosse…

Le secret c’est l’eau. C’est l’eau qui va convaincre vos cheveux anars de se suivre! Tout ce

Fille n° 2

qu’il faut faire c’est « peigner » les cheveux mouillés et bien imbibés de démêlant avec les doigts, et ne plus les séparer avant le prochain lavage. Chaque boucle dans ces photos est sans nœuds, mais l’instant que vous y allez avec un peigne pour le vérifier, il y en aura à nouveau… dingue!

Ce qui m’amène à la partie la plus incroyable de tout ça, l’idée de vivre sans shampooing, car nous croyons à tort que nous avons besoin du shampooing pour « faire propre. » Sauf que le shampooing est plus qu’un nettoyant, il est un décapant. Si vous voyez des tâches de doigts sur vos boiseries, pressez-vous à décaper le tout et repeindre? Ou passez-vous une éponge humide? Le premier est ce que vous faites à vos cheveux, même avec un shampooing doux. Le shampooing enlève la saleté certes MAIS AUSSI toute l’hydratation protectrice du cheveu, une hydratation que vous allez ensuite remplacer avec votre après-shampooing. (Il y en a qui s’enrichissent là…) De la même façon que vos boiseries décapées, les cheveux décapées vont se salir beaucoup plus facilement – auquel moment il faudrait les laver plus… L’utilisation du shampooing fait de nous les dindons de la farce, chers lecteurs. Mais je vous invite à vous soulever, mes amis frisés, et à vous débarrasser de vos chaînes!

Les 3 fois que je suis allée voir un coiffeur depuis 2004 (les traumatismes subis chez des coiffeurs sera pour un autre article, pour tout dire, je préfère les dentistes…), j’ai exigé de venir avec les cheveux déjà propres, qu’il suffisait de les mouiller pour couper. Quand je leur racontais que je ne me servais plus de shampooing, elles ne comprenaient pas. « Mais vos cheveux sont propres! » « Oui, sans shampooing. » « Mais je pourrais vous vendre un shampooing très doux… » « Pourquoi faire puisque mes cheveux sans propres sans? » Surréaliste…

La méthode que nous utilisons chez nous : commencez par nettoyer le cuir chevelu. Avec une petite noisette d’après-shampooing¹ (pour lubrifier), vous allez frotter le cuir chevelu des bouts des doigts, ignorant les cheveux pour l’instant. Pour bien stimuler la croissance des cheveux, massez en partant de la nuque et en montant progressivement, comme si vous suiviez des lignes invisibles entre la nuque et le front. Un petit coup de rinçage et vous allez remettre une belle noix d’après-shampooing que vous allez étaler sur vos mains et puis sur vos cheveux. En commençant par la nuque, en dessous des cheveux, commencez à peigner avec vos doigts vers le haut. Quand vous rencontrez des nœuds, ne forcez pas, mais démêlez-les avec douceur. Continuez jusqu’à ce que vos cheveux sont bien lisses. C’est important de passer au maximum d’en dessous – souvent on a tendance à avoir « la surface » des cheveux qui est « aplatie » et « débouclée » parce qu’on la touche trop. L’objectif de ce lavage d’en dessous est de toucher le moins possible cette zone fragile.

En fonction de l’état de vos cheveux : si très très secs, ne rincez même pas. Je vous assure. Vous rincez l’hydratant (à 15€ les 30ml) que vous avez mis sur votre peau? Vous venez d’hydrater vos cheveux, c’est pareil! Sinon, vous pouvez faire ce que Lorraine Massey² appelle un rinçage de baptême. Faites une coupe avec votre main, et envoyez de l’eau sur les différentes parties de votre tête. L’idée est de laisser un peu d’hydratant dans les cheveux. Très doucement, enlevez l’excédent d’eau des cheveux.

Ne frottez pas vos cheveux avec une serviette!!! Vous allez aborder ces boucles comme une poule aborde son œuf, avec douceur et précaution. Prenez un vieux t-shirt ou une serviette en micro-fibre et faites-vous un turban pour absorber le maximum d’eau sans agresser ces boucles. Après 10 minutes, enlevez le turban et idéalement laissez sécher les cheveux à l’air libre. Craquez pour le sèche-cheveux si vous ne pouvez pas vous en passer, mais allez mollo!

Fille n° 1

Il va y avoir une période de sevrage, pendant que vos cheveux reconstituent leur hydratation naturelle et il se peut que vos cheveux ne seront pas au top pendant cette phase. Profitez des vacances par exemple pour les laisser retrouver leur équilibre si vous êtes en souci par rapport à votre apparence.

Je ne suis pas habilitée à résoudre vos problèmes, tout ce que je peux faire est partager mon expérience. J’ai grandi en détestant mes cheveux, car je n’ai jamais eu la possibilité de les voir dans leur état de beauté – j’avais 17 ans avant de découvrir leur potentiel! Mes filles n’ont jamais eu du shampooing sur leurs têtes et malgré les séances de douche prolongées pour démêler leurs tignasses, elles apprécient d’être bouclées. Et ça, c’est un bonheur!

 

¹ Depuis des années j’utilise un après-shampooing de la marque Jason qui est 84% aloé vera. Je l’adore…

² Si vous lisez l’anglais, il y a The Curly Girl Handbook de Lorraine Massey que j’ai découvert il y a 5 ans. Elle est une coiffeuse qui a créer des salon aux USA uniquement pour ceux qui portent des boucles.

 

 

Laisse une réponse

Conception et réalisation : Sur Mesure concept