Le Conseil des Anciennes des 13 Lunes 2017

Le Conseil des Anciennes des 13 Lunes 2017

Au moment où l’hiver s’annonce, où les jours se raccourcissent, où la turbulence de la pleine Lune de novembre se fait encore sentir, la logique de l’organisation veut que je prépare les stages pour 2017 et notamment ma troisième année de transmettre les leçons des 13 Gardiennes.

Curieux parce que l’énergie fait en sorte que je suis encore pleinement immergée dans l’expérience avec le groupe de cette année que je voudrais pouvoir prolonger! Mais la roue tourne…

autel_13l

Bâton de parole et les 4 Directions

Peut-être que vous avez entendu parler des 13 Lunes, sans trop savoir de quoi il s’agit. Cette transmission de sagesse amérindienne, passée de femme en femme est une immersion subtile dans la féminité profonde. Pour y accéder et en profiter, il va falloir que vous acceptiez de ralentir, de découvrir un rythme féminin et de la douceur d’un cercle de femmes. Car cet enseignement n’est pas une conquête d’un savoir, ni la maîtrise d’une voie – il n’y a aucune chose que vous pourrez faire qui va accélérer le processus ou faire en sorte que vous captiez plus vite, mieux. Chaque personne est invitée à s’ouvrir, à recevoir et à accepter ce qui vient – une révolution pour la plupart de femmes vivant dans un monde dominé par le linéaire et le masculin!

Concrètement, qu’est-ce qui se passe?

Le groupe se rencontre toutes les 4 semaines, c’est à dire une fois par lunaison, d’où les 13 Lunes du nom. Avant de démarrer, nous utilisons la sauge pour un processus de purification. C’est une façon traditionnelle de laisser en dehors du cercle ce qui nous parasite et nous envahit. Nous démarrons le cercle avec le chant des Gardiennes, accompagnée par des tambours (j’en ai à prêter), qui élève notre énergie et nous met en lien avec tous les autres groupes de femmes qui reçoivent la même transmission. Nous invoquons les Directions pour ancrer le cercle parmi les énergies alliées qui nous entoure. Pendant quelques jours avant et quelques jours après, (plus si une discussion virtuelle s’installe), mon rôle consiste à créer et maintenir l’espace sacré, à veiller à ce que chaque personne se sente reçue et portée dans le cercle, à contenir et développer l’énergie. Le cercle de parole commence, chacune déposant ce qui est juste pour elle. Initialement, nous nous découvrons, nous partageons nos histoires. Au fil du temps, la discussion tourne autour des Gardiennes, et comment chacune d’elle vient intervenir dans nos vies.

Après un repas partagé, (typiquement abondant et rempli d’amour), nous découvrons la Gardienne, l’Ancienne de cette Lune. Je conte son histoire au cercle et son influence commence. Car c’est là que nous touchons à l’indescriptible… Comment expliquer que le simple fait d’entendre une histoire d’une femme qui incarne un aspect de la féminité puisse mettre en mouvement des changements dans nos vies? Ça ne cesse de me surprendre comment le fait de s’ouvrir permet à la magie de ces figures féminines d’opérer dans nos vies. Le cercle de femmes bien encadré permet cette ouverture, car malgré nos histoires de femmes, nous y découvrons de la bienveillance. Une fois ouverte, les leçons de la Gardienne commencent à se faire sentir.

feu_foret

Petit feu dans la forêt

L’objectif est de passer le plus de temps possible dehors, dans la nature, dans la forêt. 2016 nous a posé pas mal de problèmes pour ça avec la pluie qui tombait trop souvent le jour de notre rencontre. Plus que le contact avec la culture amérindienne, que j’ai connue directement pendant mes 6 ans aux USA, ce contact avec la nature et avec les éléments sont notre premier guide. Nous n’avons pas besoin d’emprunter une spiritualité qui n’est pas à nous, nous avons toutes ces ressources à notre portée, ici en France, surtout dans les campagnes mais même dans les villes quand nous nous ouvrons à cette voie de sagesse. Savez-vous que le mot « païen », encore mal vu, est identique de point de vue étymologique au très correct « paysan »? La spiritualité n’est pas absente dans nos pays mais elle est tributaire de notre déconnexion de la nature. Cette transmission nous offre un moyen de reconnecter avec elle.

En fonction du temps disponible à la fin de chaque séance, nous créerons d’objets sacrés (poches de médecine ou hochets) ou nous ferons des rêves éveillés. L’expérience des quatre ans passés à cheminer avec les Gardiennes m’a montré l’importance de ne pas surcharger ces séances. Faire et agir ne sont pas nos objectifs : parfois laisser le temps pour les relations entre les membres de groupe de se consolider est l’utilisation la plus juste de notre temps.

Le long de l’année, chacune trouvera des symboles liés à l’enseignement de chaque Gardienne et ceux-ci seront reportés sur le bouclier que chacune fabriquera. Ce n’est pas censé être un exercice en travaux manuels mais dans la concrétisation des messages de protection et de développement reçus pendant l’année.

Le plein tarif par journée est de 70€. Il n’y a pas d’engagement pour la première rencontre en janvier. Après, on s’engage par tranches de 4 dates, ex: de février à mai, après chaque « tranche », vous avez la possibilité de mettre fin à votre engagement. Je vous encourage de m’appeler si vous avez d’en savoir plus ou de discuter de vos besoins. Ne tardez pas trop car les places sont limitées et se remplissent vite.

Voici les dates proposées pour 2017 :

Région Lyonnaise : 9 janvier, 6 Février, 6 mars, 3 avril, 2 mai (ou 1er mai si consensus), 29 mai, 26 juin, 24 juillet, 21 Août, 18 septembre, 16 octobre, 13 novembre, 11 décembre en journée.

Préaux 07 : 23 janvier, 20 février, 20 mars, 17 avril, 15 mai, 12 juin, 26 juin, 17-18 juillet (deux séances d’affilé), 11 septembre, 9 octobre, 4 novembre, 4 décembre en journée

Si vous êtes intéressée, contactez moi par mail à contact.entente@gmail.com ou par téléphone au 0978 234 772 ou par sms uniquement au 06 19 07 27 25.

Pour découvrir ce que d’autres ont dit sur leur expérience, lisez les témoignages.

 

Laisse une réponse

Conception et réalisation : Sur Mesure concept