Les Voies Féminines – un chemin vers soi

Les Voies Féminines – un chemin vers soi

4_seasonsVous est-il arrivé de vous demander comment c’est que votre féminité a été livrée sans notice? De regarder votre mère ou votre grande-mère à côté de leur plaque féminine et de conclure qu’elles aussi doivent se débrouiller sans le manuel d’utilisatrice? De sentir que vous répétez les schémas familiaux, que vous êtes la bonne femme, la brave petite dame, un pilier, une perle, tout le monde vous adore, qu’on ne pourrait pas se passer de vous?… Mais vous en tout ça? Vous vous vivez comment? Comment abordez-vous ces changements multiples que la féminité met sur votre chemin, les humeurs changeantes, les passages, les corps qui se modifient, les mus à répétition? Figurez-vous que moi aussi je suis dans ce cas, moi la ‘doyenne’ d’Entente Féminine. Je suis – et je serai toujours – une femme en chemin vers elle-même, vers sa féminité.

À chaque étape dans la vie d’une femme, il y a un passage à vivre, une initiation à passer, par exemple quand on franchit le pas de jeune fille à jeune femme lors de l’adolescence. Dans notre société, ce passage se fait en général sans fanfare, parfois dans la douleur et dans le silence, ou avec un « Bienvenue au club » martyrisé. Ce qu’il faut savoir c’est que cette expérience de la ménarche se répercutera sur tous vos cycles à venir, comme une bande que vous passerez inconsciemment en boucle. Mais il y a de l’espoir ! Chaque phase dans la vie de la femme, que nous pouvons associer à des archétypes,* trouve son miroir dans le cycle féminin. Vous avez vécu des difficultés à une de ces phases, voire à plusieurs? Courage! Vous avez la possibilité de remettre les énergies de chaque phase en mouvement grâce à la compréhension des cycles féminins (ou lunaires si vous êtes ménopausée). Entendez bien, quand je parle de compréhension, ça ne passe pas uniquement par la tête – il va falloir embarquer vos corps, votre âme et vos émotions aussi !

L’erreur serait de dire ‘Ah, mais j’ai 40 ans, il ne me servira à rien de faire le stage du printemps, c’est trop tard!’ FAUX! En tant que femme cyclique, vous vivrez chaque mois un temps dans chaque archétype, d’abord sous l’influence de votre cycle et une fois ménopausée, sous l’influence de la Lune. Nous n’arrêtons pas d’être cyclique. Il s’agit de trouver l’harmonie avec chaque phase du cycle, avec chaque archétype. Ne pas le faire est aussi sensé que faire un stage sur la respiration, mais dire d’emblée que c’est que l’inspiration qui vous intéresse!

Ce que propose le cycle de stages ‘Les Voies Féminines’ est une mise en mouvement de ces phases et de ces archétypes, l’occasion de se refaire une toile neuve car il n’est jamais trop tard! Les vécus refoulés s’expriment lors des Tentes Rouges (élément indispensable des stages!), les blocages corporels se libèrent, l’élan créatif souvent entravé est encouragé à émerger, le tout en lien avec la saison correspondante. Nous puisons dans la Nature pour nous guider car nous faisons partie d’elle et elle fait partie de nous. Avez-vous remarqué votre sensibilité aux saisons, au temps? Comment être femme et faire abstraction de ces saisons qui se déroulent constamment dans nos corps? – c’est impossible! Mais on peut apprendre à vivre en harmonie avec… Le tout se passe dans un atmosphère de douce bienveillance avec d’autres femmes. Elles sont aussi un peu méfiantes de la compagnie de femmes, toutes comme vous, mais elles viennent avec leurs vulnérabilités et dans l’ouverture. Nous refaisons à neuf un modèle de la féminité que nous sommes désireuses de vivre pour nous-mêmes et de transmettre à nos filles. with_white

Ce cycle féminin, depuis toujours mépris et méconnu, recèle une sagesse énorme pour chaque femme qui ose prendre ce pas vers elle-même. Il représente la fondation de votre féminité, les pierres de base – quoi que vous fassiez par la suite, vous construirez sur du solide.

Transmettre cet ‘ensaignement’ à des femmes est ma passion. Quand je donne ces stages, je suis dans cet état de grâce que Ken Robinson appelle ‘être dans son élément’, le sentiment d’être exactement là où on doit être, de tourner à plein régime. Pendant quelques jours, j’ai la chance de vivre ma passion. J’ai eu la chance de m’être tombée sur les Tentes Rouges, d’avoir senti de manière évidente qu’il y avait de l’or caché dans cette transmission féminine, d’avoir pu saisir le moment et en tirer parti. J’ai la chance d’être anglaise et d’avoir découvert l’enseignement magnifique d’Alexandra Pope sur le cycle féminin. La césure dans ma vie professionnelle accordée par l’arrivée de ma fille m’a permis d’approfondir et développer mes réflexions sur le Féminin, nourrie par d’autres rencontres exceptionnelles avec Miranda Gray et Mandoline Whittlesey. Il y a bientôt 3 ans, j’ai quitté la sécurité pour foncer vers la liberté. Je suis devenue auto-entrepreneuse pour pouvoir transmettre ma passion, pour partager ce savoir vital avec d’autres femmes. Les aléas de la vie (une séparation, des déceptions diverses et variées) ont testé mon engagement dans cette voie, et me testent encore. Mais je suis persuadée que cet enseignement est vital, que je me dois de le développer et de le transmettre. Puis la transmission entre femmes qui s’y passe m’enrichit tellement que j’ai encore plus à partager avec les suivantes!

Oui, ça représente un engagement en temps et en argent pour vous et oui, vous êtes tellement sollicitée. Mais je suis intimement convaincue de la capacité de ces stages de vous accompagner dans votre métamorphose.

Pour cette année, je propose des stages à Lyon, à Clermont Ferrand et à Gap. Pour la première fois, j’expérimente un système de tarifs en fonction des revenus. Vous trouverez toutes les informations en cliquant sur Stages puis les Voies Féminines en haut. J’espère que je vous ai donné envie de suivre ces voies. N’hésitez pas à me contacter si vous avez des questions.

Au plaisir de vous rencontrer et faire un bout de chemin avec vous – Jacqueline

* ces grandes figures symboliques communes à chaque culture, ex : la Vierge, la Mère, l’Enchanteresse, etc

4 réponses à Les Voies Féminines – un chemin vers soi

  1. […] Vous voulez comprendre ce mystère des cycles féminins et en faire une force? Découvrez les stages « les voies féminines » animés par Jacqueline Riquez, ma chère  » comadre de Féminaissance! Visitez son site! […]

  2. Pouly-Georges Valérie dit :

    Je suis ravie des ces stages, ces enseignements, ces moments de rencontre que tu nous proposes, Jaqueline ; et je souhaite que tu continues. Je les aime tellement, ces week-end que je me demande si je ne vais « redoubler » une 2eme année. J’ai découvert ce qu’est réellement une femme, j’ai appris à aimer la Femme…
    Merci à toi, merci à toutes les femmes du groupe des voies féminines de cette années…
    Valérie.

  3. EUDES SYLVIE dit :

    après lecture du développement du stage que je trouve fort intéressant
    j’ai pris connaissance du tarif, je ne peux pas mettre plus de 100€, quel dommage !!! de nos jours tout est en relation avec l’argent, si l’on n’en a pas et bien tant pis pour soi. voilà un tri, une sélection est faite et elle se fait par l’argent!!!!! je suis dégouttée!!!
    c’est une dure réalité de la vie!!!!

    • ententefeminine dit :

      J’entends Sylvie votre difficulté.

      Je pense que quand la motivation et le désir sont là, nous arrivons à trouver les moyens. La différence entre ce que vous pouvez mettre et le tarif solidaire étalée sur les 3 mois entre stages, revient à moins de 4,30€ par semaine. Ce n’est pas énorme et je suis prête à être souple pour aider les femmes à payer, si elles ont une vraie motivation de suivre ces stages. Je ne peux pas vous garantir que ces stages ni Entente Féminine seront en vie d’ici 2015. Si cela vous motive je suis sûre que vous trouverez la façon de faire : Carpe diem!

      Ça peut paraître cher, surtout si on se dit ‘Waoh, l’intervenante va rentrer chez elle avec plus de 1000€ dans les poches pour deux jours de travail!’ C’est le genre de réflexions qu’on me fait souvent par rapport aux stages de Miranda Gray. On ne peut pas imaginer bien évidemment la quantité de travail qui est cachée derrière ces deux jours ‘sur scène.’ Je vous assure, si je comptais les heures passées à essayer d’organiser des stages, à en faire la pub, à remplir les stages, à les préparer, sans parler de payer les charges… Je gagne bien moins que le SMIC horaire!

      En écrivant ce texte, j’ai essayé de communiquer ma passion pour cet enseignement, le cœur qui est derrière. Je serais bien plus à l’aise en monnayant ma maîtrise de l’anglais, mais mon âme en souffrirait. Je tiens à continuer sur ce chemin et j’espère que vous ferez le pas de cheminer avec moi!

Laisse une réponse

Conception et réalisation : Sur Mesure concept