Vous vivez-vous inadéquate et sans valeur? Avez-vous une mère narcissique?

Vous vivez-vous inadéquate et sans valeur? Avez-vous une mère narcissique?

Il y a deux ans, dans les décombres de mon mariage, j’étais à la recherche des livres sur les hommes narcissiques, espérant naturellement désigner un coupable. C’est un petit raccourci que nous connaissons tous, d’ailleurs, le fait de nommer le mal chez l’autre afin d’éviter de nous regarder en face – j’en étais là ! Ce jour-là, les petites voix d’Amazon qui essaient de nous mener de plus en plus loin dans la jungle des achats, m’ont soufflé un titre qui a retenu toute mon attention : « Est-ce que je serai jamais assez bonne? Guérir les filles de mères narcissiques » de Karyl McBride.¹ (« Will I ever be good enough ? Healing the daughters of narcissistic mothers » C’est plus succinct en anglais!) Intriguée, sans savoir pourquoi, j’ai cliqué sur le bouton « feuilleter ce livre »…

narcissistic_momLa lecture de quelques pages m’a rapidement permis de me reconnaître dans le titre, ainsi que des nombreux blocages qui faisait que je peinais à me réaliser, à aller jusqu’au bout des choses, à m’échapper de la honte et de la conviction non avouée que j’étais inadéquate. Je ressentais un vide émotionnel, un manque d’empathie et d’intérêt, avec un sentiment douloureux de ne pas être aimée. Pourtant, j’étais mal à l’aise à l’idée de jeter la pierre… Dans toutes les cultures, la mère est sacro-sainte. Des bonnes filles aiment leurs mamans sans question. Si la relation n’allait pas, c’était bien évidemment ma faute…

Mais avant d’aller plus loin, il a fallu que je redéfinisse le narcissisme car ma mère ne correspondait point à la conception que j’avais. Jusque-là, j’aurais qualifié une mère narcissique de vaniteuse, extravertie, puissante, redoutable, supérieure, arrogante – la méchante reine dans Blanche Neige – tout sauf ma mère. McBride définit cette mère comme quelqu’un « avec tant de besoins émotionnels et étant tellement égocentrique qu’elle n’est pas capable de donner de l’amour inconditionnel et du soutien émotionnel à sa fille. » Pour cette mère, la fille (plus que le fils) est une extension et un reflet d’elle-même, non pas un individu à titre à part. La fille s’affaire à réagir comme il faut pour gagner l’amour et l’approbation de sa mère, sans conscience que les exigences de sa mère sont purement arbitraires. Sans la validation de la mère dans cette première relation, la fille intègre que l’impossibilité de la satisfaire relève de ses défauts de caractère. Elle doit gagner de l’amour en s’occupant des besoins de maman, une vision qui aura forcément un impact néfaste sur ses relations romantiques plus tard.

Lorsqu’une fille grandit avec une mère qui reconnait et s’occupe de ses besoins émotionnels, la sécurité s’installe. Lorsque l’attachement mère-fille se fait sans entrave, la fille grandit avec un sens d’autonomie et de la confiance aux autres. Dans le cas échéant, la fille apprend qu’elle ne peut pas dépendre de sa mère. Elle devient craintive, attendant la blessure à tout moment. Faire face au narcissisme de nos mères nous permet d’aborder des schémas émotionnels et dysfonctionnels de nos vies. Cela nous permet de commencer à trouver des réponses à ces questions : Pourquoi je ne me sens pas aimable ? Pourquoi mon sentiment d’être inadéquate ? D’où ce sentiment de vide en moi ? Pourquoi je me doute toujours de moi-même ?

Merci de ne pas m'interrompre pendant que je t'ignore...

Merci de ne pas m’interrompre pendant que je t’ignore…

Vivre avec une mère narcissique, voire deux parents narcissiques, donne lieu à ce que j’appelle la 6ème Blessure, (d’après les 5 Blessures de Lise Bourbeau²), la blessure de la Non-Existence et son masque du Performant, car on fait tout pour se faire remarquer, mais jamais assez pour détourner l’attention d’un parent focalisé essentiellement sur lui-même. Bien entendu, ces parents narcissiques sont également les enfants blessés, souvent par le même narcissisme qu’ils prodiguent.

Si j’ai dressé ici un sombre portrait de relations mère-fille, c’est que je reconnais le même syndrome chez beaucoup d’autres femmes. Mais je suis là pour vous dire qu’il y a de l’espoir ! Depuis le début, mon travail à travers Entente Féminine a été de partager mon chemin, et les pistes que j’ai pu trouver moi, en tant qu’éclaireuse. J’ai voulu également agir comme passerelle, afin que des approches qui existent en anglais seulement, puissent être à la portée des femmes francophones que je croise.

Voici la proposition : des petits groupes de quatre femmes qui se joignent à moi par le biais de Skype,³ une ou deux fois par mois, à définir ensemble. À chaque rencontre, il y aura un partage d’expériences autour de questions spécifiques ainsi qu’un « devoir », une question à creuser avant la rencontre suivante. Les séances dureront 2h, se passeront en soirée, démarrant au plus tard 20h30, les dates seront déterminées en fonction des disponibilités des membres du groupe. La contribution par personne est de 30€ que vous pourrez régler par Paypal ou par chèque en amont de la séance. Après la première rencontre, chacune est invitée à s’engager à quatre séances et, ceci pour deux raisons : la première, pour respecter la cohésion du groupe et pour que l’engagement ne soit pas simplement de l’ordre personnel. La deuxième, parce qu’en tant que fille de mère narcissique, je reconnais la tendance à ne pas terminer les choses que nous démarrons, l’auto-sabotage étant un sujet que nous maîtrisons pleinement… 😉
Si cet article a résonné pour vous, je vous encourage à prendre le pas géant de me rejoindre pour cet accompagnement unique et de partager cet article avec d’autres femmes que vous connaissez. Nous sommes très nombreuses… Vous n’aurez jamais la mère que vous avez tant rêvée, mais il est possible d’apprendre comment guérir de son influence et comment ne pas la devenir avec nos propres filles.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à me contacter au 06 19 07 27 25 ou à contact.entente@gmail.com

¹ Titre disponible uniquement en anglais.

² Les 5 Blessures Qui Empêchent D’Être Soi-Même – Lise Bourbeau
³Il suffit d’avoir une connexion internet, la dernière version de Skype installée sur votre ordinateur et tout ce qui est webcam, micro et son, en général intégré dans les ordinateurs, des portables et des tablettes.

 

10 réponses à Vous vivez-vous inadéquate et sans valeur? Avez-vous une mère narcissique?

  1. bénédicte Pinard dit :

    Beau travail. Très utile. Meilleurs voeux à ce projet
    J’adore ton concept de 6eme blessure

  2. Viridiana dit :

    Les livres de John Bradshaw (Retrouver l’enfant en soi ; S’affranchir de la honte : le Défi de l’amour) sont des fondamentaux pour comprendre les mécanismes émotionnes et guérir. C’est écrit simplement, avec des exercices. Disponibles en France sur commande.
    J’ai ouvert le livre  »Retrouver son enfant en soi », j’ai compris beaucoup de choses et j’en ai ressentis des émotions alors que jusque-là j’étais énergétiquement bloquée. Le reste prendra du temps mais c’est un début prometteur.

  3. TimeOut dit :

    etonnant, je reconnais assez le mal etre qui m’a accompagnée toute mon existence. mon pere est narcissique, ma mere je n’en sais rien mais elle reconnait d’elle emle ne pas s’etre occupée de moi. j’ai toutefois appris à les connaitre et trouver leurs qualités, je m’entendrais presque avec eux mais ils n’ont jamais changé, en fait, et le soliude est mon élément. Dommage que je n’aie pas pu identifier plus tot ce probleme pour m’en libérer et profiter enfin de la vie, je suis cataloguée dans les vieilles maintenant :/

  4. Evelyne dit :

    Arriver à voir sa mère comme l’enfant blessée qu’elle est, ne plus vouloir vivre dans la rancune et la haine….waouh….quelle belle réponse « entente féminine »
    Votre texte a une telle résonance pour moi il faut que je puisse faire le pas de géant pour vous contacter
    Merci à vous

  5. hélène dit :

    wahoo…ça me cause…j’ai des freins…je vais y réfléchir…
    BRAVO!

    • ententefeminine dit :

      Merci Hélène! et je sais d’où viennent ces freins… C’est la chose la plus difficile, juste écouter soi-même, car on est tellement branché sur la fréquence de quelqu’un d’autre depuis toujours. Essaie d’écouter ton coeur. Ce sera la bonne décision <3

  6. ILOU dit :

    Oh que oui ça me parle , la mienne ne baisse jamais la garde , j’ai beaucoup travaillé la dessus , mais ça reste pénible à vivre , les thérapeute avec qui j’ai travaillé m’ont tous dit que je n’en serai libérée qu’a sa mort ….

    • ententefeminine dit :

      Quelle perspective… 🙁 Pour ma part, j’ai creusé pas mal de sites anglophones avec des approches très durs, du style « le seul moyen de s’en sortir est zéro contact ». Ce que j’apprécie dans l’approche de Karyl McBride est justement la possibilité de vivre autre chose, de ne pas se sentir « empoisonnée » à vie, de prendre les mesures pour reprendre sa vie et défaire les dégâts. Je n’ai plus envie de vivre dans la rancune et la haine, quoi qu’elle fasse, quoi qu’elle dise. Aujourd’hui, j’arrive à voir ma mère comme l’enfant blessée qu’elle est, qui n’a pas eu les moyens que j’ai eu moi pour sortir de la blessure. Bon courage sur votre chemin!

      • ILOU dit :

        Bonsoir , je vous remercie d’avoir répondu 🙂
        Oui je suis d’accords « zéro contact » c’est un peu dur et puis ça ne résous rien puisque je m’attire le même genre de personne en miroir 😀 , j’ai beaucoup lu sur les pervers narcissique et j’y retrouve bien ma mère ..Un ami me dit qu’il faut que j’arrive à ce que ça ne me touche plus , je vais creuser du côté de l’enfant blessée qu’elle à été , auriez vous des pistes? Je pense aux constellation familiales mais peut être qu’il y a d’autres pistes, merci pour le conseil.
        J’ai pensé se matin à la symbolisation de se qui doit mourir , je vais tenter un acte symbolique je verrais si ça bouge.
        Ilou

Laisse une réponse

Conception et réalisation : Sur Mesure concept